Quarts de finale : Paraguay – Espagne

Paraguay : Plein de gens qui parlent espagnol, dans cette coupe du monde. Cette fois, c’est le tour d’Area 69 (sesentanueve!), dont le nom stupide ne pouvait que m’intéresser. Oui, je sais que j’ai choisi pas mal de groupes à cause de leur nom, et alors. Soit, Area 69, ils ont l’air beaux et propres, sur leur exaspérant site (même myspace ne fait plus ça, commencer le streaming avant que la page ne soit chargée), et ils portant très bien le mascara. On pourrait même essayer de deviner leur musique rien qu’en regardant leurs têtes. Oui, je sais que ça devient n’importe quoi, mais je m’amuse comme je peux, j’aime pas le foot, et je commence à la trouver longue. Voilà. Puis, j’écoute In an Aeroplane Over The Sea, et je n’ai donc fort logiquement pas envie de l’interrompre. Donc, Area 69 a un myspace et quelques vidéos sur le tube, notamment celle-ci, statique, mais qui est un magnifique plaidoyer pour le boycott inconditionnel de Photoshop.

Espagne : On m’a gentiment suggéré sur Facebook de parler de Ska-P, alors, je vais parler de Ska-P. Figurez-vous que Ska-P est un groupe de ska-punk. J’irais même jusque dire que P est pour punk, mais ce ne serait que conjectures. Ska-P, donc, est toujours en activité après une quinzaine d’années, ce qui est une preuve de plus que les punks, ça crève pas, et même que tout le monde ne fait pas des pubs pour du beurre anglais. Evidemment, c’est fun, dynamique, et politiquement engagé. Ska-P ne cherche peut-être pas à révolutionner le monde, mais ce qu’ils font, ils le font très bien, et parfois, on ne demande pas plus. Mais j’aurai toujours du mal avec les cuivres, moi…

Paraguay – Espagne 0-4

Laisser un commentaire