Jonah Matranga feat. Everyone

J’ai déjà parlé quelques fois de Jonah Matranga, que ce soit pour son excellent album solo And ou pour le premier album de Far en douze ans. J’aurais pu aussi, dans le cadre de la série « marketing 2.0« , mentionner la vente directe de son art et produits dérivés, à prix maîtrisé par l’acheteur, grâce à un système d’échelle qui propose quatre prix différents pour le même objet, selon les moyens dont l’acheteur dispose. Pour la petite histoire, il l’avait fait avant Radiohead et Trent Reznor.

Jonah a cette fois été encore un peu plus loin avec son nouvel album solo, You’re All Those Things and Then You’re None.

Les versions de l’album sont relativement classiques, du moins depuis que les artistes ajoutent plus ou moins n’importe quoi pour vendre leur brol, de la classique édition limitée/DVD/machin à la boîte en forme de Texas avec flasque (Pantera, qui d’autre) en passant par le Golden Ticket pour toute une tournée (Helmet) ou encore un peu tout et n’importe quoi, merci Josh Freese.

Matranga propose donc une demi-douzaine de packages, allant du cd/download avec ou sans vinyl/tshirt, avec les éditions plus chères ajoutant un enregistrement unique par Matranga d’un de ses morceaux au choix , la co-composition et enregistrement d’un album voire carrément un concert privé n’importe où sur Terre (4100$ quand même + 1000$ hors Amérique du Nord).

Mais plus que les moyens trouvés par un inventif Matranga, c’est le concept de l’album qui intrigue, en effet, YATTATYN sortira en plusieurs versions évolutives, comme le serait un programme informatique.

La version 1.0 est sortie, et se compose juste de dix morceaux chantés et joués acoustiquement par Matranga. A partir de là, Matranga a demandé à ses fans et suiveurs d’en faire plus ou moins n’importe quoi. Voix, parties de guitares, basse, cordes, percussions, en gros, on peut lui envoyer ce qu’on veut, selon quelques indications se trouvant sur son site. Matranga peut alors habiller les squelettes de ses morceaux de musiques envoyées par plus ou moins n’importe qui dans le monde. Lorsque les morceaux seront plus complets, il sortira une version 2.0, qui pourra aussi évoluer par la suite, selon les contributions futures.

Comme concept original, c’est assez bien trouvé. Pour en savoir plus, acheter l’album et savoir comment participer (il est toujours temps), allez jeter un coup d’oeil sur son site. Je reparlerai de l’album lorsque la version 2.0 sera sortie, vu que les morceaux dispo à ce jour ne sont finalement que des démos. Dont certaines sont très prometteuses, et déjà excellentes telles quelles.

Laisser un commentaire