Mogwai – Hardcore Will Never Die, But You Will

Tiens, un nouvel album de Mogwai. Chouette nom d’album, chouette pochette. Les titres sont marrants, aussi. How to Be a Werewolf, You’re Lionel Richie, George Square Thatcher Death Party. Mais on s’ennuie. Il fut un temps où Mogwai était à la pointe du post-rock, alliant déflagrations soniques invraisemblables aux mélodies subtiles et vraiment émouvantes. Maintenant, ils font juste de la musique techniquement très bonne, mais dénuée d’intérêt, pire, de toute émotion. Rano Pano est sympa, mais surtout parce que sa production crade rappelle les meilleures heures de leur label US, Sub Pop. Sinon, on a toujours le même schéma de progression lente et répétitive, sauf que l’explosion de bruit ou l’étincelle de génie attendue n’arrive jamais. Mexican Grand Prix et Thatcher machinchose casse un peu la logique, avec dans le premier cas un beat electro entêtant et une basse vrombissante dans le second. Mais dans les deux, un vocoder réglé sur « Kelly Watch The Stars » vient pourrir les seules voix de l’album, qui auraient peut-être pu diversifier le truc.

Pourtant, on ne peut pas dire que c’est mauvais, c’est bien joué, bien composé, avec quelques jolies mélodies et tout et tout… C’est juste assez chiant, et sans âme. Et de la part des compositeurs de Cody, c’est vraiment dommage. Heureusement que leurs prestations scéniques restent inoubliables, surtout pour vos oreilles, qui ne se sépareront plus jamais de cet acouphène. Acouphène qu’on ne risque pas de connaître en écoutant un Hardcore bien vite oublié.

SpotifyMogwai – Hardcore Will Never Die, But You Will

Rano Pano :

Laisser un commentaire