Archives par mot-clé : Slayer

Slayer – Christ Illusion

La carrière de Slayer, probablement le plus grand groupe de trash metal de tous les temps, compte déjà 23 années d’enregistrements, qui ont débuté avec l’album Show No Mercy, mais c’est surtout avec Reign In Blood, en 1986, que le groupe a écrit un long chapitre dans l’histoire du metal. Reign In Blood, 20 ans après, sonne toujours aussi extrême, que ce soit de par sa musique, violente et très rapide, que par ses paroles, hmmm, violentes. Au total, Slayer aura sorti neuf albums studio, qui comptent tous leurs morceaux de bravoure, sauf peut-être le dernier, God Hates Us All (2001) où le groupe marquait un certain temps d’arrêt.

C’est peut-être pour cela que le fidèle Dave Lombardo, sans aucun doute un des meilleurs batteurs metal de l’histoire, est revenu au bercail après plusieurs collaborations (dont le Fantômas de Mike Patton). Christ Illusion est tellement Slayer, limite stéréotypé : la pochette censurée aux USA (un Jésus en très mauvais état baignant dans une mer de sangs et de têtes connues décapitées), les paroles nécessairement anti-religieuses (Jihad, par exemple) ou sataniquettes (“I made my choice : 666”), et évidemment la musique, qui n’est rien d’autre que ce que fait Slayer depuis des années.

Mais voilà : si ce n’est que ce que Slayer fait depuis des années, ce sont eux qui le font le mieux. Araya assène les slogans qui servent de paroles comme personne, le duo King/Hanneman envoie des riffs et des soli d’enfer (ha ha) alors que derrière les fûts, Dave Lombardo continue à écrire sa légende. Et même si Christ Illusion ne rejoindra pas Reign In Blood, ou South of Heaven, il s’installe confortablement au milieu de leur discographie. Forcément un des meilleurs albums métal de l’année, du aussi au fait que le genre ne se renouvelle pas trop ces derniers temps (ce qui me fait penser que le métal est sous représenté sur ce site, je vais y remédier).

Slayer – Soundtrack to the Apocalypse

Les fans attendaient ça depuis très longtemps, et voilà enfin le boxset de Slayer, au nom évocateur et certainement pas usurpé. Qu’on aime ou pas, Slayer restera toujours un grand nom dans l’histoire du metal, et leur album Reign in Blood est un chef d’œuvre de violence et d’agression difficilement égalable. Le set est dispo en deux éditions, et la limitée vaut son pesant d’euros, 4 cd, un dvd, des extras (poster, photos, drapeau, packaging soigné) le tout emballé dans une (fausse) caisse de munitions qui colle bien à l’imagerie douteuse du groupe. Toutes considérations idéologiques mises à part, ce boxset est très riche : deux cd de matériel studio extraits des différents albums du groupe et complétés par des faces b et autres raretés, un troisième cd de morceaux très rares, comme des extraits de leur première tournée ou des démos originales et enfin un album live capté en 2002, avec le line-up original reconstitué. Le dvd quant à lui, est comparable au Cliff’ Em All de Metallica, en plus varié. En conclusion, les deux premiers cds sont inestimables si on n’a pas (ou qu’on ne veut pas se taper) l’intégrale de Slayer, même si il y a quand même quelques oublis. L’album de raretés n’intéressera que le fan, et l’album live souffre d’un son assez mauvais. Il aurait peut-être mieux valu sortir un double cd best of et un autre de raretés, pour que tout le monde y trouve son compte. Impression mitigée donc, mais le groupe n’est pas mis en cause.

Musicalement, c’est un autre problème. On ne parle pas ici du groupe le plus original, ni le plus subtil de l’histoire, mais bon, quelques uns de meilleurs morceaux metal sont dans cette boite, et c’est indéniable. Recommandable à petites doses, gare aux effets secondaires…