Archives par mot-clé : Eagles of Death Metal

Eagles Of Death Metal – Death By Sexy


Le rock n roll a toujours eu besoin, entre des personnalités comme Ozzy ou Iggy, de fun, de groupes qui ne se prennent pas aux sérieux et qui n’ont pas grand chose à foutre de quoi que ce soit.

C’est un peu le cas d’Eagles of Death Metal (déjà, le nom…), projet parallèle de Josh homme de Queens of The Stone Age, qui est ici batteur et se fait cette fois appeler Baby Duck. Soit.

Ce second album ne change pas vraiment la formule du premier : du pur rock-blues-boogie, avec parfois un peu de country pour faire bien sudiste. Les textes sont assez tendancieux, mais quand on voit la moustache Village People du chanteur Jesse «The Devil» Hughes, on comprend vite qu’on ne doit pas se moquer de lui, surtout pas.

L’album est agréable, se laisse écouter, mais vu que la formule est assez restrictive, on n’y trouve pas beaucoup d’originalité. Restent quelques bons morceaux, comme Cherry Cola ou le premier single I Want You So Hard, dont le clip fait apparaître quelques vieilles connaissances, jamais très loin lorsqu’il s’agit de déconnades : Jack Black et Dave Grohl.

Un des albums de l’été, mais sans plus.

Eagles of Death Metal – Peace Love Death Metal

Coïncidence amusante, Josh Homme sort deux disques le même jour. Le premier, sorti sur le label de Mike Patton, concerne son groupe de récréation, qui est apparu sur un volume des fameux Desert Sessions. Leur premier album vient de sortir, composé de Josh (pardon, Carlo Von Sexron) à la batterie, Tim Vanhamel, le Belge de Millionnaire à la guitare, et Jesse “The Devil” Hughes au chant. Autant le dire tout de suite, l’album est assez moyen. Composé en grande partie de rock n’ roll vintage, de boogie, il n’arrive jamais vraiment à décoller malgré quelques morceaux sympathiques. La voix de Hughes est assez intéressante, ceci dit, et l’esemble peut être plaisant, mais on ne pourra s’empêcher de penser que cet album est un caprice de rock star qui n’aurait pas dû être rendu public.