Archives par mot-clé : Transplants

Transplants – Haunted Cities


Après le split (pardon, “hiatus de durée indéfinie”) de Blink-182, leur batteur Travis Barker doit bien se trouver quelque chose à faire pour se payer ses tatouages (quoiqu’il ne doit plus rester grand chose à tatouer). En attendant un éventuel second album de Box Car Racer, Barker a décroché un show à la The Osbournes sur MTV, et sort le second album des Transplants, où on retrouve aussi Tim Armstrong de Rancid. Haunted Cities continue le mélange peu harmonieux entre hip-hop et punk, en se payant les collaborations de Cypress Hill et de Boo Yaa Tribe, même si c’est la voix du chanteur Rob Aston qui domine, dans un ton faussement bourré mais vraiment bourrin.

Les riffs d’Armstrong sont assez faibles, et en général les compos sont lourdes et mal balancées, entre punk hardcore (Apocalypse Now) et gentil funk old school, reggae, ou ska. Ce qui fait qu’à certains moments, Sandinista! est la seule chose à laquelle on pense (Gangsters And Thugs), ce qui ne serait pas trop un problème si c’était mieux exécuté. Et les paroles varient entre le cliché et la très complaisante critique du gouvernement US (vu qu’une bonne partie du public potentiel se trouve/en revient/va aller en Irak, faut pas pousser non plus).

Reste quand même le cas Travis Barker, qui est un batteur absolument extraordinaire, à la technique parfaite et la rythmique exemplaire. Il faut l’entendre créer et jouer un rythme hip-hop que peu de boîtes à rythme pourraient émuler. Mais on sait ce qu’on doit faire d’un album uniquement valable pour le batteur…