Archives de catégorie : World Cup ’10

La coupe du monde 2010, version rock (?)

Finale : Pays-Bas – Espagne

Voilà, c’est fini. Un peu de méta pour commencer… J’ai eu l’idée de faire cette MusicBoxWorldCup sur un coup de tête, et même si j’ai passé quelques moments sympas, finalement, la terminer fut un calvaire répétitif, et m’a éloigné de mon blog principal pour lequel je n’écris presque plus, et c’est vraiment stupide. Mais bon, voilà, j’aurai essayé, et j’espère avoir pu vous divertir pour quelques secondes. Pour terminer, j’avais penser faire un vote des artistes déjà présentés pour les deux pays, et reprendre les deux favoris. Mais j’ai oublié. Soit. Je vais donc ressortir une vidéo d’Anouk, pour les Pays-Bas, car Anouk est une des artistes préférées d’une lectrice assidue, et il ne m’en faut pas plus 😉


Pour l’Espagne… Ils ont gagné, ça suffit, non?


A bientôt pour de nouvelles aventures, je l’espère, moins foireuses, mais je vais essayer de faire plus de chroniques sur Music Box. Promis.

Demi-finales : Allemagne – Espagne

Allemagne : Il est terrible, ce poulpe, quand même. Ca pourrait marcher dans tant d’autres domaines. Soit, on va parler de l’Allemagne pour une toute dernière fois, et j’avais gardé le meilleur pour la fin (en fait, non, j’avais complètement oublié) : Tokio Hotel. Grande énigme du vingt-et-unième siècle, ce quatuor teuton capillairement augmenté a vendu quelques millions d’albums en créant une frénésie assez inouïe, du genre gamines qui sèchent les cours pour aller camper devant les salles où se produisent le groupe du “beau” Bill Kaulitz. Merveille marketing, le groupe connaît un succès absolument incomprénsible, tant sa musique est banale, ordinaire et même moins bien que Muse, c’est dire. On pourra aller taper une oreille, comme toujours, sur myspace, même s’il est probable que vous ayez déjà entendu ce groupe quelque part, surtout si vos voisins ont une fille de 11 ans (mais c’est Justin Bieber, maintenant, non? Donc, la fille doit avoir 16 ans maintenant, et un peu honte).
Néanmoins, une vidéo, live si possible, est nécessaire pour cerner le phénomène…
Espagne : Ils ont effectivement été bien loin, ces espagnols, et ce ne sont pas les pires rockers d’Europe non plus. Evidemment, je regrette l’absence quasi générale de pays scandinaves (putain, la Suède, quoi), mais les espagnols ont de quoi se défendre, niveau rock. Cette fois, j’ai choisi Mägo de Oz (Spotify), avec un umlaut comme dans Motörhead, rien que ça. Et c’est vrai qu’ils ont l’air méchans, avec leurs pentagrammes et leur maquillage. A une certaine époque, on aurait envoyé l’inquisition pour moins que ça. Maintenant, on ne fait que rigoler un bon coup. Enfin, allez, ce n’est pas si mauvais quand même, les influences celtiques/folk dans leur musique sont originales et bien intégrées.
Allemagne – Espagne 2-1

Demi-finales : Uruguay – Pays-Bas

Uruguay : dernier passage d’un des pays les plus rock d’Amsud (oui, la finale pour la 3e place, plouf), et pour l’illustrer, un des groupes contemporains les plus populaires, NTVG (No Te Va Gustar). Un peu comme tout le monde, vais-je, ils prennent des influences rock en les mixant avec la chaleur latino des cuivres. Les résultats sont généralement assez semblables, mais d’un autre côté, je suis un grunge blanc de 30 piges, alors, qui suis-je pour dire ça. Mas en fait, ce n’est pas mal du tout, ça change des trucs misérables que j’ai l’habitue d’écouter, en fait.

Pays-Bas : Ha, merde, ils sont en finale, alors j’ose. Bam. NO LIMIT MOTHERFUCKERS

Uruguay – Pays-Bas 11-13

Quarts de finale : Paraguay – Espagne

Paraguay : Plein de gens qui parlent espagnol, dans cette coupe du monde. Cette fois, c’est le tour d’Area 69 (sesentanueve!), dont le nom stupide ne pouvait que m’intéresser. Oui, je sais que j’ai choisi pas mal de groupes à cause de leur nom, et alors. Soit, Area 69, ils ont l’air beaux et propres, sur leur exaspérant site (même myspace ne fait plus ça, commencer le streaming avant que la page ne soit chargée), et ils portant très bien le mascara. On pourrait même essayer de deviner leur musique rien qu’en regardant leurs têtes. Oui, je sais que ça devient n’importe quoi, mais je m’amuse comme je peux, j’aime pas le foot, et je commence à la trouver longue. Voilà. Puis, j’écoute In an Aeroplane Over The Sea, et je n’ai donc fort logiquement pas envie de l’interrompre. Donc, Area 69 a un myspace et quelques vidéos sur le tube, notamment celle-ci, statique, mais qui est un magnifique plaidoyer pour le boycott inconditionnel de Photoshop.

Espagne : On m’a gentiment suggéré sur Facebook de parler de Ska-P, alors, je vais parler de Ska-P. Figurez-vous que Ska-P est un groupe de ska-punk. J’irais même jusque dire que P est pour punk, mais ce ne serait que conjectures. Ska-P, donc, est toujours en activité après une quinzaine d’années, ce qui est une preuve de plus que les punks, ça crève pas, et même que tout le monde ne fait pas des pubs pour du beurre anglais. Evidemment, c’est fun, dynamique, et politiquement engagé. Ska-P ne cherche peut-être pas à révolutionner le monde, mais ce qu’ils font, ils le font très bien, et parfois, on ne demande pas plus. Mais j’aurai toujours du mal avec les cuivres, moi…

Paraguay – Espagne 0-4

Quarts de finale : Argentine – Allemagne

Argentine : Je suis tombé par hasard sur un groupe qui n’existe plus, mais bon, comme l’Argentine s’est fait méchamment défenestrer, ça tombe bien, finalement. Patricio Rey y Sus Redonditos de Ricota a un nom bien trop fantastique pour ne pas être repris ici. Wikipedia nous apprend qu’ils sont l’équivalent de Grateful Dead, avec des gens qui les suivaient à travers leurs tournées, entre 1976 et 2001. Leur myspace n’est pas officiel, vu qu’ils n’existaient plus lorsque cette horreur surannée fut inventée, mais offre une dizaine de morceaux de rock assez roots sur base acoustique, avec parfois un saxophone. Intéressant, peut-être un peu sérieux, mais le chanteur ressemble un peu à Maynard James Keenan, donc, on ne rigole pas. Vidéo amateur pourrie? Oui.

Allemagne : A chaque fois que je vois l’affiche du Rock Am Ring, Die Toten Hosen est toujours là, tout en haut. Ils ont probablement vendu trois albums à l’étranger (à des expats, sûrement), mais ils sont actifs depuis 1982, respect quand même, vieux punks. Comme d’habitude, on va aller voir sur myspace ce qui s’y passe, Spotify n’a rien, et youtube nous offre un paquet de vidéos, notamment un de leurs plus gros hits, Hier Kommt Alex. Haaa, ces coupes de cheveux…
Argentine – Allemagne 1-2