The Subways – Young For Eternity

Encore un petit hype (ça faisait longtemps: The Subways (où s’arrêteront-ils, dans les noms de groupe?), deux gars et une fille (la bassiste, par ailleurs copine du chanteur/guitariste), comparés, en vrac, à Nirvana, Oasis, The Vines, Von Bondies, et produits par Ian Broudie (ex-Lightning Seeds et depuis producteur full time des Zutons ou The Coral).

Leur premier single, Oh Yeah, est effectivement comparable aux Von Bondies (rock garage + backup vocals féminins) tandis que Rock’n Roll Queen ressemble par moments très fort à Aneurysm (avec des moments lyriques d’anthologie : “You are / so cool / You are so rock n roll”). De même, la voix fait penser aux débuts de Noel Gallagher croisée avec Brian Molko. En parlant de voix, la bassiste en a une absolument insupportable, on suppose donc qu’ils se sont bien trouvés… D’ailleurs, l’album, et avec lui le groupe, tiennent uniquement sur leur relation, et l’histoire a prouvé que ce genre de relation artistique fonctionne rarement sur la durée.

Young For Eternity est donc particulièrement sous influence, parfois ça marche et parfois moins… Comme il s’agit d’un premier album, on sera indulgent, mais il faudra qu’ils varient sérieusement leur vocabulaire musical, et qu’ils perdent cette mauvaise idée de mettre leur meilleur morceau en piste cachée. Beaucoup de bruit pour pas grand chose, on retourne écouter Nine Black Alps.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.