Archives de catégorie : Méta

Informations de service

Les oubliés de 2010

Je m’en suis déjà plaint à quelques reprises, je n’ai pas eu/pris assez de temps pour Music Box en 2010. Chaque année, je dois faire des choix, évidemment, mais cette fois, j’ai battu un record d’articles non écrits d’albums dont je voulais pourtant parler. Alors, plutôt que de reporter éternellement des chroniques qui seraient probablement restées non-écrites, je vais juste écrire quelques lignes ici sur ces “disques” qui auraient largement mérité une chronique, et qui, a une autre époque, l’auraient eue.

Wavves – King of the Beach : album sympa, j’imagine que c’était un choix entre Harlem et Wavves. Je me rattraperai au prochain.

Motörhead – The World is Yours : tous les deux ans, nouveau Motörhead. Une fois de plus, il est très bon, pas besoin de moi pour le savoir. Rarement un groupe si “vieux” sera resté si bon si longtemps.

Kings of Leon – Come Around Sundown : A long time ago, we used to be friends. But I haven’t thought of you lately at all.

Fistful of Mercy – As I Call You Down : j’ai vraiment aimé l’album, malgré son côté AOR. Superbe harmonies vocales, et aucun des trois membres (Dhani Harrison, Joseph Arthur, Ben Harper) ne tire la couverture à lui.

Robyn – Body TalkJanelle Monae – The Archandroid : là aussi, j’ai beaucoup aimé, surtout l’invraisemblable versatilité de The Archandroid. Mais peut-être ne suis-je pas assez armé pour parler de ce genre de musique? J’ai sans doute tort, mais ce sont deux excellents albums, dans des styles pourtant éloignés de ce que je suis censé écouter.

Ludachrist – Talk is Cheap Girl Talk – All Day : je me suis bien amusé en écoutant ces mashups, et j’ai d’ailleurs parlé de Girl Talk sur Tumblr. Mais il vaut mieux écouter que lire, surtout qu’ils sont tous deux disponibles gratuitement.

The Fall – Your Future Our Clutter : occasion manquée d’enfin chroniquer un album de Fall. Le dernier es carrément un des meilleurs, Mark E fucking Smith = the man.

Gorillaz – The Fall : pourtant, c’estpeut-être mon album préféré de Gorillaz, avec le premier. Moins glouton, moins de guests, juste l’incommensurable talent de Damon Albarn. Je me réserve quand même le droit d’en parler lors de son éventuelle sortie physique.

Off! – The First Four EPs : j’en parlerai peut-être pour Shoot Me Again, celui-là. Pour une fois que j’écoute encore du hardcore, quelle bombe.

Greenhornes – **** : j’ose? Oui : meilleur que les Raconteurs et Dead Weather réunis.

Foals Total Like Forever : grand mystère, je ne comprends pas pourquoi je n’arrive pas à accrocher. Pourtant, je n’ai vraiment rien de mal à en dire.

LCD SoundsystemThis Is Happening : ouais, ok, c’est pas mal. Mais bon.

Kanye West : My Dark Twisted blablabla : mais qu’est-ce que c’est chiant.

Blood Red Shoes – Blood Like This : nan, celui-là, il faut que j’en parle. RAWK AND ROWL.

Voilà, et maintenant, 2011 peut commencer, wanna go for a ride?

The State of the Website 2011

Premièrement, bonne année 2011, si mes voeux peuvent effectivement être utiles. Ensuite, merci de me suivre : Music Box aura huit ans cette année, ce qui, en années internet, représente un fameux bout de temps. Donc, merci à ceux qui me lisent chaque jour, qui me suivent sur Twitter, Facebook, et maintenant Tumblr, j’y reviens tout de suite.

2010 a apporté des gros changements sur MB, avec la migration définitive vers cette adresse, et la fusion de mes différents blogs. C’est aussi sans doute l’année où j’ai le moins écrit, pour différentes raisons. Je le regrette : j’ai une liste de dix-huit albums sortis l’an dernier que j’aimerais chroniquer, et je ne sais pas/pense pas que je pourrai. Mais bon, les sorties de janvier ne sont pas nombreuses, il est donc possible que j’en fasse quelques uns. Mais il n’y aura pas de top 2010 pour cette raison, je n’ai pas la prétention d’avoir écouté assez pour juger correctement.

La fusion des trois blogs m’autorisait donc, c’était le but, à plus ou moins écrire n’importe quoi et plus seulement des chroniques. Le fait est que 90% de ce que j’ai écrit était des chroniques, et je n’ai pas trouvé très satisfaisant de parler d’un morceau, ou d’une vidéo.  Par contre, les playlists Spotify ont connu un certain succès, il y en aura encore.

C’est donc pour cela que j’ai réactivé mon Tumblr : pour poster des vidéos, de l’audio, des news, des ptits trucs qui ne nécessitent que peu de temps et peu d’efforts pour le faire, les articles plus élaborés resteront ici. J’espère aussi l’utiliser pour découvrir de nouvelles choses. Enfin, il vous sera possible d’écrire pour Music Box : en cliquant sur le bouton adéquat (un crayon) sur le Tumblr, vous pourrez me soumette articles, musique, vidéos, n’importe quoi que je pourrai alors publier.

Comme pour chacun de mes nouveaux projets, y a des chances que l’idée ne se concrétisera pas, pour les mêmes raisons qui ont fait que je n’ia pas écrit beaucoup l’an dernier. Mais l’idée est là, et je compte ma faire germer.

Pour commencer, le single Lennonien de Beady Eye, et ma première découverte, et un des gros hypes de 2011 : The Vaccines.

Et encore une fois, bonne année!

Flattez-moi!

Un jour, un lecteur m’écrit en me disant que je devrais être payé pour ce que je fais. C’est assez flatteur, je suppose, mais évidemment, la réalité est toute autre : à moins de se faire corrompre (et encore, ça marche beaucoup moins bien qu’avant) ou de truffer son site de pubs (même remarque), un bloggeur/chroniqueur ne touche pas le moindre sou, sauf si un généreux donateur décide de lui verser une obole.

Vous avez peut-être déjà eu envie de le faire, après avoir téléchargé (légalement ou pas) un mp3, ou un programme informatique, après avoir vu une vidéo ou simplement lu un article. On peut trouver des boutons Paypal un peu partout (j’en avais un sur l’ancienne version de Music Box, suite au message du lecteur en question), mais les frais demandés par Paypal sont tels que le don d’un petit montant coûterait deux fois plus cher au donateur. C’est en se basant sur ces principes que Flattr fut créé, il y a seulement quelques mois.

Le principe est simple, comme toutes les idées géniales. On verse un montant fixe mensuel (le paiement est évidemment sécurisé), qui peut-être aussi bas que 2€, et ensuite, à chaque fois qu’on voit quelque chose (article, musique, vidéo, software, etc, Flattr appelle tout cela “things”) pour lequel on a envie de donner de l’argent, on clique sur le bouton, celui qui se trouve en haut à gauche de cet article, et aussi dans la barre latérale. À la fin du mois, Flattr divise le montant versé (moins 10% de frais de fonctionnement) par le nombre de clics, et verse le montant aux auteurs des “choses”.

Exemple : vous versez 10€ par mois, Flattr prend 10%, il en reste donc 9 (les banques prennent quelque frais aussi lors du versement, mais on va faire simple). Vous cliquez sur cinq boutons lors du mois, chaque clic vaut donc 1,8€, qui est versé sur le compte Flattr de l’auteur de contenu, qui peut à son tour “flatter” quelque chose ou transférer l’argent acquis sur son compte en banque.

C’est donc une manière directe, simple et efficace de montrer son soutien à un auteur, soutien qui prend cette fois la forme d’argent, et non plus de retweet, share, ou autre like.

Flattr est à ses débuts, et il est assez intéressant de voir comment tout cela va évoluer, et si les internautes seront prêts à payer du véritable argent, sur base totalement volontaire, vu que le fait de ne pas “flatter” ne change pas le contenu disponible.

Personnellement, je trouve que c’est une excellente initiative, et je peux vous assurer que recevoir quelque chose, même si ce n’est que – littéralement – quelques cents fera extrêmement plaisir à un auteur de contenu, qui ne fait pas ça pour le fric, clairement, mais apprécierait certainement le geste. Je me suis inscrit hier, et j’ai cliqué trois fois : d’abord pour un article qui m’a fait découvrir le concept, ensuite pour l’auteur du plugin WordPress que j’utilise, et enfin pour le lecteur audio que j’utilise depuis des années (et qui reste inégalé) Foobar 2000. Même si mes clics ne valent que 60 centimes, je suis certain que les auteurs apprécieront.

C’est pour cela que je vais, à partir de maintenant, ajouter un bouton Flattr sur mes posts, mais je répète : les donations se font sur base volontaire, après publication du contenu. En gros, cliquer sur le bouton veut dire que vous appréciez ce que je fais, au point de me donner un peu d’argent. Et une fois de plus, il n’y a pas de petit montant.

Alors, inscrivez-vous, c’est simple, sécurisé, et ne demande qu’un paiement de 2€ : si d’aventure l’idée ne vous intéresse pas, c’est tout ce que vous paierez, et vous pourrez récompenser les auteurs de contenu que vous aimez depuis que l’internet libre existe.

Mise à jour du 25 novembre : il est maintenant possible de flatter automatiquement, tous les mois, via un système d’abonnemement. Il suffit de flatter une première fois, et ensuite de cliquer sur le même bouton Flattr. Il est possible de s’abonner pour trois, six ou douze mois, et d’annuler les abonnements via le dashboard flattr.com

Mise à jour du 6 janvier : on peut maintenant aussi faire une donation d’un montant précis : le système Flattr divise toujours le montant mensuel par le nombre de clics, mais on peut dorénavant donner un montant fixe, choisi, qui sera soustrait du solde Flattr. Pour ce faire, il faut cliquer sur le bouton “donate” qui se trouve sur chaque profil Flattr, dont le mien.

Mise à jour du 28 avril : on peut maintenant utiliser Flattr sans nécessairement soi-même donner de l’argent, même si c’est bien entendu toujours possible. J’imagine que ce changement permettra au bouton Flattr d’être incorporé chez AddThis et les autres, et être nettement plus présent, probablement à un niveau juste en dessous de Facebook et Twitter, mais au dessus du reste. Enfin, à terme.

Je réécrirai cet article ultérieurement pour qu’il soit plus clair.

Music Box 2.0

Maintenant, c’est fini. Non, pas mes écrits, même si j’y ai sérieusement pensé ces dernières semaines. Ce qui est fini, ce sont les migrations, et les adaptations des différents sites/blogs que j’ai eu au cours des sept dernières années : tout se passera ici.

Un petit peu d’histoire : j’ai commencé Music Box (chroniques d’albums contemporains, le plus proche possible de leur sortie officielle) en septembre 2003. Puis, j’ai ouvert RetroMusicBox (chroniques d’albums plus anciens, jusque 2003, quoi) et enfin Music Box Off, pour tout le reste. J’étais hébergé par Skynetblogs, à l’époque. J’ai compris un peu tard qu’il y avait bien mieux ailleurs, c’est pourquoi je suis passé chez Google (Blogger). Blogspot est un très bon service, mais j’ai compris qu’ils ne voyaient pas d’un bon oeil les blogs musicaux : certains blogs hébergeant (légalement) des mp3 ont été fermés du jour au lendemain, et j’ai moi-même reçu un avertissement de Google. La solution coulait de source, je ne devais plus dépendre d’un service externe. Music Box se trouve maintenant sur mon propre hébergement, et tourne sous WordPress, plateforme plus complexe à gérer que Blogger, mais autrement plus complète et flexible.

De plus, j’ai multiplié les blogs au fil des années. Trois sur Skynet qui sont devenus deux sur Blogger (RetroMusicBox était en pause) puis le WordPress, auxquels on peut ajouter un Tumblr que je destinais aux groupes autoproduits. Tout cela finissait pas être assez confus, et m’empêchaient de me concentrer sur ce que je voulais vraiment écrire. De plus, j’avais tellement d’adresses différentes que plus personne ne s’y retrouvait.

Maintenant, tout se passera ici. Tous les posts sur les différentes incarnations de Music Box et Music Box Off ont été importées et classées par catégories et tags (un tag par artiste), ainsi qu’une bonne moitié des posts RetroMusicBox. A partir de maintenant, mes chroniques, articles, reviews de concerts, etc, tout sera publié ici. De plus, je pourrai parfois refaire des chroniques sur d’anciens albums, et aussi (enfin!) écrire sur des groupes autoproduits, sans m’éparpiller sur quatre blogs/sites différents.

Seulement, il me reste encore quelques choses à faire, et quelques défauts qui resteront. Le principal défaut, c’est la mise en forme. Certains posts ont été importés trois fois, et la mise en page (polices, taille, espacement) laisse parfois à désirer. Tout corriger prendrait vraiment, vraiment trop de temps. De plus, certains posts (les anciens de RetroMusicBox) étaient illustrés par un lecteur mp3, qui est maintenant inutilisable. Mais bon, ce n’est pas, je pense, bien important. Certains commentaires ont aussi été perdus.

Ce qu’il reste à faire : importer le reste des posts RetroMusicBox (une quarantaine, à copier/coller) ainsi que quelques chroniques écrites à droite et à gauche. Je vais aussi réfléchir à une meilleure gestion/description des catégories, ainsi que vérifier la cohérence de certains anciens posts. Et essayer de trouver le design/thème ultime.

Mais maintenant que tout est en place, à un seul endroit facilement identifiable, je vais pouvoir me concentrer sur ce que je fais depuis maintenant une quinzaine d’années, toujours en totale indépendance, et dans le plus parfait amateurisme.

Music Box 2.0 starts now.

Coupe du monde en pause momentanée

Je pensais bien que cela arriverait, c’est le cas… Je pars pendant quelques jours en Irlande, pour deux concerts de Pearl Jam, dès mardi. J’avais l’intention purement naïve d’écrire mes matches à l’avance, mais ce ne fut pas le cas, je n’ai même pas eu l’occasion de terminer ceux d’aujourd’hui.

Je vais donc laisser tomber les matches à partir d’aujourd’hui, mais quand je rentrerai, je ferai en sorte de rattraper une partie du retard en parlant de chaque équipe une seconde fois, histoire que tout le monde soit logé à la même enseigne.

Le rythme “normal” reprendra dès les huitièmes de finale.

Merci à tous ceux qui suivent cette série, pour moi c’est assez fun, même si, j’avoue, cela commençait à devenir répétitif. 

A bientôt.